Pagepsy, le blog

C. Montluc, psychologue

L’art qui questionne toujours

Parce que l’on éprouve une fascination pour ces peintures, parce que ces oeuvres nous questionnent toujours, je vous signale la prochaine conférence de J.-D. NASIO:

« L’Inconscient de Francis Bacon ». 

Cette conférence, prononcée en novembre 2014 sous le titre « La sublimation », sera reprise

 Mardi 27 janvier 2015

à 21h15

Autoportrait

Autoportrait

Au Méditel, 28, boulevard Pasteur, Paris 15ème

Séminaires psychanalytiques de Paris – sempsy@orange.fr

Catherine Montluc, Psychologue Paris 15e 

Publicités

décembre 2, 2014 Posted by | Actualités, actualités séminaires, Psychanalyse | , , , , , , , | Laisser un commentaire

Cryptes et fantômes

N. Abraham et M. Torök ont décrit dans leur livre* les inclusions qu’ils nomment « cryptes » au sein du Moi, séquelles enkystées de deuils familiaux non liquidés. Le fonctionnement psychique d’un enfant au contact d’un parent porteur de crypte serait affecté d’une façon que ces auteurs ont désigné sous le terme de « travail du fantôme au sein de l’inconscient » (1978).  N. Abraham écrit : « le fantôme qui revient hanter est le témoignage de l’existence d’un mort enterré dans l’autre ».  Le fantôme résulterait ainsi des effets sur l’inconscient de la crypte d’un autre, des effets de son secret enfoui.

A. Ancelin Schützenberger ** écrit à ce sujet : « Le « fantôme » semble poursuivre son œuvre en silence et en secret. Il se manifeste par des mots occultés, par un non-dit, par un silence, par des béances dans la réalité, des lacunes laissées en soi par les secrets d’un autre. »

* ABRAHAM N. et TORÖK M. (1978), L’écorce et le noyau, Flammarion

**Anne Ancelin Schützenberger, Aïe mes Aïeux, DDB 1998

Catherine Montluc,  Psychologue Paris 15e

février 10, 2014 Posted by | Citations, Travail avec les enfants, Uncategorized | , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Vient de paraître

Les traductions françaises de l’oeuvre Viktor E. Frankl sont bien trop rares ! C’est ce que nous déplorions dans un article précédent.. 

Il semble que nous n’étions pas les seuls à le regretter puisque les éditions  InterEditions viennent de rééditer son livre « Le Dieu inconscient », paru pour la première fois en France en 1975. A lire pour le souffle humaniste qui traverse toute son oeuvre et la pureté de sa pensée et de sa pratique clinique.

Voir les précédents articles de ce blog consacré à Viktor E. Frankl

Catherine Montluc,  Psychologue 75015

mars 29, 2013 Posted by | Actualités, Au coin du feu - Livres | , , , , | Laisser un commentaire

Cryptes et fantômes, de l’indicible à l’innommable

N. Abraham et M. Torök ont décrit dans leur livre* les inclusions qu’ils nomment « cryptes » au sein du Moi, séquelles enkystées de deuils familiaux non liquidés. Le fonctionnement psychique d’un enfant au contact d’un parent porteur de crypte serait affecté d’une façon que ces auteurs ont désigné sous le terme de « travail du fantôme au sein de l’inconscient » (1978).  N. Abraham écrit : « le fantôme qui revient hanter est le témoignage de l’existence d’un mort enterré dans l’autre ».  Le fantôme résulterait ainsi des effets sur l’inconscient de la crypte d’un autre, des effets de son secret enfoui.

Quand un travail d’élaboration psychique ne se fait pas à une génération, il en résulterait pour les enfants de la génération suivante un clivage qui constituerait une « véritable préhistoire de leur histoire personnelle ». L’enfant devrait ainsi composer non pas avec une expérience traumatique personnelle, mais avec le clivage du ou des parents dont il dépend psychiquement. Il serait porteur d’un « fantôme ».

Pour l’enfant les évènements ne seraient pas seulement « indicibles » mais « innommables »,  ne pouvant faire l’objet d’aucune représentation verbale. Leurs contenus seraient ignorés et seule leur existence serait pressentie et interrogéeLes deuils non liquidés pourraient ainsi atteindre, sous des formes différentes, tout le système familial sur plusieurs générations.

A. Ancelin Schützenberger ** écrit à ce sujet : « Le « fantôme » semble poursuivre son œuvre en silence et en secret. Il se manifeste par des mots occultés, par un non-dit, par un silence, par des béances dans la réalité, des lacunes laissées en soi par les secrets d’un autre. »

* ABRAHAM N. et TORÖK M. (1978), L’écorce et le noyau, Flammarion

**Anne Ancelin Schützenberger, Aïe mes Aïeux, DDB 1998

Catherine Montluc,  Psychologue Paris 15e

février 26, 2013 Posted by | Citations, concepts et pratique, deuil, transgénérationnel, Travail avec les enfants | , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

La transparence psychique, M. Bydlowski

« La grossesse est le moment d’un état psychique particulier, un état de susceptibilité ou de transparence psychique où des fragments de l’inconscient viennent à la conscience . »  C’est ainsi que Monique Bydlowski dans « La dette de vie. Itinéraire psychanalytique de la maternité. »  décrit l’état de transparence psychique de la femme enceinte.

Elle ajoute aussi que cette grossesse, occasion d’une « crise mâturative, contient sa propre capacité évolutive et contribue au processus de formation d’une identité nouvelle« .

Cet état de transparence psychique décrirait « à la fois un état relationnel particulier – d appel à l’aide latent et quasi permanent  – et une corrélation entre la situation de gestation actuelle et les remémorations infantiles » qui irait « de soi sans soulever de résistance ».

Ce billet n’a d’autre ambition que d’inciter ceux qui accueillent et proposent une relation d’aide à des femmes enceinte à lire ou à relire encore une fois ce texte tant le concept de transparence psychique ouvre les possibilités d’un travail riche et sans cesse renouvelé et créatif avec ces patientes. 

Catherine Montluc, psychologue Paris 15

Aller sur le site dédié aux consultations enfants, adultes, souffrance au travail et risques psychosociaux : Psychologue 75015

octobre 23, 2012 Posted by | Au coin du feu - Livres, Citations, concepts et pratique, femmes, Uncategorized | , , , , , , , , , , , , | 4 commentaires