Pagepsy, le blog

C. Montluc, psychologue

Interview Coronavirus

Les Séminaires Psychnalytiques de Paris nous diffusent ce jour une interview du psychanalyste et psychiatre J.-D. NASIO au sujet de la pandémie par la journaliste Maria Laura AVIGNOLO, correspondante à Paris du quotidien argentin Clarin.

En voici quelques extraits. Il y est question des pulsions, et aussi du vécu adolescent de ce confinement.

Bonne lecture à tous et à très vite pour de nouveaux articles !

Extraits de l’interview :

La pandémie force au confinement. Quels sont les effets de l’isolement ? Comment faire face à la catastrophe familiale sans divorcer ?

Le confinement réveille nos pulsions les plus primitives. Ce sont les pulsions d’amour, sexuelles, d’autoconservation mais aussi les pulsions agressives. Les pulsions les plus primitives sont celles qui nous rapprochent de l’autre et celles qui nous séparent de l’autre. Le confinement stimule, excite, les deux types de pulsions : celles qui séparent et celles qui unissent. Voici un exemple de pulsion qui unit : j’ai deux patientes, au téléphone, qui semblent s’être copiées mutuellement. L’une me dit : « Docteur, je n’en peux plus. Mon mari veut faire l’amour tout le temps. Puisqu’il est désœuvré, la seule chose à laquelle il pense, c’est au sexe ! Je ne peux plus le supporter ! Je ne sais pas comment lui dire non ! Nous nous battons à cause de cela ». Et la seconde, m’a également consulté pour cette même raison. Je me suis dit alors, mais qu’est-ce qui se passe ?

Il va y avoir un baby-boom! (rires)

Effectivement. Les pulsions sexuelles sont excitées. La pulsion de se nourrir aussi : on mange plus qu’avant. La pulsion de dormir : on dort plus qu’avant. Les pulsions de regarder, de se s’autoconserver, de s’aimer, de s’attacher sont augmentées. Mais aussi, les pulsions de se séparer, les pulsions agressives. C’est ainsi qu’éclatent de nombreuses disputes. Entre parents et enfants ou adolescents qui ne supportent pas d’être confinés. L’adolescent a le besoin impérieux de se séparer de ses parents. La présence constante des parents le transforme en enfant et il ne veut plus être un enfant. Il veut être grand. Or le confinement le force à rester un enfant. C’est là que les tensions avec les parents apparaissent. Il y a aussi les conflits les plus classiques entre hommes et femmes qui ne se tolèrent plus. La femme, qui reproche à son mari depuis des années : « Tu me laisses toujours seule, tu n’es jamais là ! », ne peut plus supporter sa présence maintenant qu’il est contraint d’être là.

Comment affronter mentalement cette crise pandémique sans devenir fou ?

Nous sommes des êtres humains qui plient mais ne se cassent pas. Soyons conscients de cela.  Regardons autour de nous. Non seulement nous accomplissons le geste solidaire d’applaudir à huit heures du soir, les professionnels de la santé qui nous aident, les médecins, les infirmières, mais nous redécouvrons surtout la fraternité qui nous unit. L’enfermement et la peur ne nous empêchent pas de sortir sur le balcon et de partager une ovation collective, merveilleuse reconnaissance à tous ceux qui se battent sur le front de la maladie.

Catherine Montluc, Psychologue Paris 15e

 

avril 1, 2020 Posted by | Actualités, Citations, coronavirus, Uncategorized | , , , | Laisser un commentaire

Conférence du 9 février 2015

A noter dans vos agendas : Lundi 9 février 2015, de 17h à 19h

« Vallotton ou l’amertume sublimée »

Une conférence de J.-D. NASIO, Psychanalyste, auteur de « Art et Psychanalyse », Payot, 2014

« Je voudrais vous faire sentir la force de l’oeuvre d’un grand peintre français d’origine suisse (1865 – 1925). Une oeuvre puissante capable d’éveiller en nous des émotions jusqu’alors endormies. Cependant, pour savourer pleinement le plaisir de regarder un tableau de Vallotton, il nous faut ressentir ce que le peintre a ressenti devant son chevalet et, si possible, nous glisser dans son inconscient pour revivre une ancienne émotion enfouie qu’il a su, avec tant de talent, transformer en image. » J.-D. N.

C’est cette empathie à distance entre un psychanalyste d’aujourd’hui et un artiste du début du XXème siècle qui constitue l’originalité de cette conférence.

École des Beaux Arts,

Cycle « Psychanalyse, Art et Image II », Sous la direction du Professeur A. VANIER,

Amphithéâtre du Mûrier, 14, rue Bonaparte, Paris 6ème

– Entrée gratuite –

Séminaires Psychanalytiques de Paris

Catherine Montluc,  Psychologue Paris 15e 

janvier 29, 2015 Posted by | Actualités, actualités séminaires, Psychanalyse | , , , , , , | Laisser un commentaire

L’art qui questionne toujours

Parce que l’on éprouve une fascination pour ces peintures, parce que ces oeuvres nous questionnent toujours, je vous signale la prochaine conférence de J.-D. NASIO:

« L’Inconscient de Francis Bacon ». 

Cette conférence, prononcée en novembre 2014 sous le titre « La sublimation », sera reprise

 Mardi 27 janvier 2015

à 21h15

Autoportrait

Autoportrait

Au Méditel, 28, boulevard Pasteur, Paris 15ème

Séminaires psychanalytiques de Paris – sempsy@orange.fr

Catherine Montluc, Psychologue Paris 15e 

décembre 2, 2014 Posted by | Actualités, actualités séminaires, Psychanalyse | , , , , , , , | Laisser un commentaire

« Art et psychanalyse », J.-D. NASIO

A Noter : J.-D. NASIO  présente son nouveau livre

« Art et psychanalyse »  (Petite Bibliothèque Payot):

Première rencontre le mardi 25 novembre 2014

Méditel, 28, boulevard Pasteur, Paris 15 ème (Métro Pasteur)

SÉMINAIRES PSYCHANALYTIQUES DE PARIS, inscriptions: 01 46 47 66 04

J.-D. Nasio traitera de la sublimation comme une transmission du désir de CRÉER : Une oeuvre est l produit d’sublimation quand elle déclenche chez le spectateur le même élan créateur qui a entrainé l’artiste à la produire.

  • 2e et 3e rencontres: 14 Avril et 23 Juin 2015, à 21h15

Au plaisir de s’y rencontrer

Catherine Montluc,  Psychologue 75015

octobre 17, 2014 Posted by | Actualités, Au coin du feu - Livres, Psychanalyse | , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Art et Psychanalyse – conférence de JD Nasio

A signaler, la conférence de J.D. Nasio

le vendredi 24 janvier :

 » Vallotton ou l’amertume et l’angoisse sublimées »

inscription auprès des Séminaires psychanalytiques de Paris au

01 46 47 66 04.

Catherine Montluc,  Psychologue 75015

novembre 27, 2013 Posted by | Actualités, actualités séminaires | , , , , | Laisser un commentaire